mon Bleu mont Blanc

installation de drapeaux monochromes et photo
réalisée avec Pauline Delwaulle

2018

Ce projet est un travail poétique de déplacement du paysage dans le champ de la colorimétrie. Nous travaillons sur l’histoire et le paysage du mont Blanc. Le projet est basé sur la définition d’une couleur bleue : celle du ciel au sommet du mont Blanc.
C’est une couleur de ciel qu’on ne trouve nulle part ailleurs, la couleur évoluant avec l’altitude.
Le cœur du projet porte sur la maîtrise de la couleur et la réalisation de drapeaux.

En 1787, au lendemain de la première ascension, le scientifique H-B de Saussure a gravi le mont Blanc et a mesuré la couleur du ciel au sommet, un bleu plus sombre que partout ailleurs en France. Nous avons mené des recherches autour de ses instruments de mesure pour retrouver cette couleur mesurée « plus près du bleu de roy le plus foncé », n°39 sur son cyanomètre.
Nous avons réalisé en septembre 2018 une ascension du mont Blanc, et effectué une mesure de cette couleur à l’aide de moyens numériques modernes, pour confronter notre couleur à celle relevée par Saussure il y a plus de deux siècles. C’est une invitation à observer autant qu’une mise en perspective de l’alpinisme depuis sa naissance jusqu’à aujourd’hui : aller là-haut, revendiquer le ciel.

La teinte mesurée par de Saussure a été fixée sur un drapeau, ramené par nous-mêmes au mont Blanc : nous reprenons les codes de l’alpinisme sur une photographie, sur laquelle les deux artistes brandissent leur drapeau à l’arrivée au sommet. A la fois hommage et mise en abîme, le drapeau se fond dans le bleu du ciel.
La photographie est présentée avec 2 drapeaux monochromes, présentant les deux teintes de bleu mesurées en 1787 et en 2018, très proches mais légèrement différentes. ainsi, fixer et définir un « bleu 4810 », notre bleu mont Blanc.

réalisé avec l’aide du service Culture/Maison Forte de Hautetour de Saint-Gervais mont Blanc, du Magasin des Horizons (CNAC Grenoble)